A propos de

l'AFAA SOS-ANOSMIE

Bernard Perroud
Président fondateur
 

Anosmique depuis 2007

Créateur du site www.sos-anosmie.com

Fondateur de l'association AFAA SOS-ANOSMIE

" l'Anosmie a totalement modifié ma vie, mes ressentis, mon harmonie avec le monde, les autres, moi-même. Comme elle est devenue obsessionnelle, j'ai décidé d'y consacrer mon énergie."

"L'Association Française pour l'Anosmie et l'Agueusie,

existe officiellement, depuis le 17 juillet 2015."

 

" C'est par le nombre d'adhésions à l'association que nous pourrons mener à bien, les actions visant à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

 

C'est la première fois que nous essayons de nous donner les moyens de "sortir de l'ombre", et de faire connaître, et reconnaître nos handicaps, et les difficultés qu'ils représentent.

 

C'est une occasion unique de pouvoir enfin se rendre compte que nous ne sommes pas seuls, et que l'anosmie n'est pas une fatalité contre laquelle nous ne pouvons rien.

 

En nous fédérant en association, nous pouvons faire valoir nos voix, nous faire entendre, et sans doute comprendre.

Nous pouvons aider à renseigner les recherches médicales et technologiques et ainsi les faire évoluer au mieux de ce que représentent nos handicaps, et y trouver un meilleur confort de vie.

 

Merci et bienvenue à toutes celles et ceux qui nous rejoindront "

 

"La difficulté à réussir, ne fait qu'ajouter à la nécessité d'entreprendre."

                                                                                                                Beaumarchais

L’anosmie est la perte de l’odorat.

Elle entraine aussi la perte de la rétro-olfaction, soit près de 75% à 80% du goût.


L’anosmie peut toucher n’importe qui, n’importe quand...

Une simple chute, une mauvaise grippe...

Des nouveaux nés, anosmiques congénitaux, viennent au monde tous les jours.

 

 

Le HANDICAP est caractérisé lorsque une "limitation d'activité" ou une restriction de la vie en société (est) subie dans son
environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques,d'un poly-handicap ou d'un trouble de la santé invalidant.

 

(Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.)


L’anosmie, est un sevrage violent et sans concession de toutes les sources de plaisir, d’enthousiasme et d’énergie, que représentent les odeurs, leurs pouvoirs, et leurs actions sur notre physique, notre mental, notre psychisme.

C’est l’amputation d’un organe sensoriel, interne, qui s’apparente à la perte d’antennes nous renseignant sur les opportunités ou les dangers de la vie. Elle est aussi la perte brutale de milliers de sources d’appétits aussi divers et essentiels que la raison simple pour laquelle ils existent en contribuant à notre équilibre. Nous perdons notre harmonie avec le monde dans son ensemble. Ce n’est plus le même univers.

L’odorat est encore un sens considéré comme secondaire. Autrefois considéré comme un sens lié au plaisir, à la sexualité et à la relation à l’autre, ou à la bestialité, ce jugement hâtif, n’a jamais été révisé. Jusqu’à ce jour, le déni de l’importance de l’odorat dans son rôle, de la sophistication de notre nez, de sa fonction, et du fait que chaque élément sur terre, ait une odeur qui lui est propre, s’apparente à de l’obscurantisme.

L’odorat et le gout représentent deux de nos sens sur cinq. Nous perdons beaucoup plus que l’odorat…
Nous y perdons beaucoup en termes de cognitions et de personnalité,  nous y perdons aussi d’un point de vue mémoriel et d’accès aux souvenirs, dans une sorte d’amnésie fortement perturbante.

 

L’association A. F. A. A. SOS-ANOSMIE

voit le jour pour tenter d’apporter un peu de lumière

sur les handicaps sensoriels que sont l’anosmie et l’agueusie.

 

Pour essayer de combler un vide, créé à la fois par nos exclusions sensorielles, et par l’absence de toute structure spécialement dédiée à ces handicaps et susceptible de nous aider à nous adapter à un univers dont nous ignorons tout, ou presque.

Ce vide, laisse les anosmiques seuls face à leur handicap. Souvent démunis, désemparés et dans un état de détresse autant lié à leur exclusion sensorielle que par l’exclusion sociale, l’absence de réponses en général et de contacts possibles entre anosmiques.
L’association à pour but de fédérer, autour de ce sujet, les personnes souffrant de ces handicaps, mais aussi les professionnels susceptibles de nous apporter leur aide , médicale, scientifique, technologique, au travers d’un réseau,  aussi vaste que possible, tant par son ampleur, que par les différentes solutions et possibilités de mieux être qu’il pourrait offrir.

Si avec les années, comme pour tout handicap, il devient possible de vivre avec, la confrontation avec ce handicap peut être d'une extrême violence et s'avérer dévastatrice... Une meilleure connaissance des dégâts susceptibles d'être occasionnés, permettrait d'anticiper et de réduire les conséquences les plus néfastes.

Ne pas agir, ou ne pas réagir, s’apparente presque à de la non-assistance à personnes en danger.

Par son action, l’association espère pouvoir apporter un accompagnement et un soutien aux personnes souffrant de ces handicaps.

En nous regroupant autour de thèmes de réflexions, personnels, existentiels, et en échangeant nos expériences, nous pourrons identifier et cerner au mieux ce que représente le handicap que peut être l’anosmie.

En nous fédérant autour de thèmes ou de sujets d’études, de protocoles ou d’expérimentations diverses, y compris technologiques, axés sur la recherche médicale et scientifique, pour aider autant que possible cette dernière, à avancer dans ses travaux.

En améliorant la compréhension de ce que représente l'anosmie, avec son éventail de "problèmes collatéraux", nous pouvons gagner du temps sur la reconstruction d'un individu en proie à une détresse psychologique souvent immense, et en identifiant au mieux les conséquences générales de l'anosmie, nous pourrions les minimiser à défaut de ne pouvoir les esquiver.

Cerner ce handicap, autant que faire se peut, dans son « étendue » et ses obstacles, pour trouver des solutions permettant une meilleure adaptation à un univers non olfactif et sans saveur. La vie n’a plus de goût.


Nous avons besoin de tout et de tous !

 

Bernard PERROUD, Président.

"C’est impossible, dit la Fierté
C’est risqué, dit l’Expérience
C’est sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur."

                  

                        William Arthur Ward.

(téléphone /  Répondeur )

Nous vous rappelons selon vos disponibilités

© 2015 Créé par Beniat pour A.F.A.A. SOS-ANOSMIE.