Conférence d'information de

l'AFAA SOS-ANOSMIE

REUNION automne LE SENSOLIER

du mercredi 02 octobre 2019

Présentation

Le Sensolier est une association loi 1901 regroupant des acteurs du monde universitaire, des services et de l’industrie autour d’un objectif commun : faire progresser les recherches dans le domaine de la perception humaine en favorisant les échanges interdisciplinaires et intersectoriels.

L'association a pour objectif de promouvoir les discussions et collaborations entre industriels et chercheurs qui s’intéressent à l’étude de la variété des expériences sensorielles, à la fois du point de vue des sujets et des sources ou supports d’expériences.

La question du jour

Après s’être intéressé au rôle essentiel de l’action dans la perception, le Sensolier propose de traiter du rôle de la sensorialité dans la conception universelle. D’après l’article 2 de la convention de l’ONU, on entend par «conception universelle, la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans la mesure du possible, sans nécessité ni adaptation ni conception spéciale ».

Le propos s’inscrit dans l’enjeu sociétal de « vivre ensemble » tout en ayant conscience d’une prise en compte nécessaire des différences interindividuelles et des spécificités de chacun.

Le Sensolier souhaite débattre des avancées récentes dans ce domaine et recherche aussi des témoignages de professionnels intéressés par cette question, avec les problèmes concrets qu’elle pose.
Il s’intéresse à la prise en compte des différences, au niveau sensoriel, dans la conception de produits ou d’espaces, de propositions de services ou d’applications, en lien avec les variabilités interindividuelles ou socio- culturelles mais aussi avec des déficits sensoriels liés à l’âge ou au handicap.

 « Tout mon génie est dans mes narines »

                                                                      Friedrich Nietzsche (1844-1900)

COMPTE-RENDU

Résumé intervention Journée Le Sensolier, 2 Octobre 2019 , Orange Garden Châtillon
L’anosmie acquise : raisons principales, impact psychologique et comportemental, prospectives futures pour surmonter le handicap.

 

Dr Didier Trotier
Chercheur CNRS retraité (Neurobiologie de l’Olfaction et de la Gustation, Gif sur Yvette; Service ORL Hôpital Lariboisière, Paris).
Conseiller et membre honoraire de l’Association des anosmiques français (AFAA-SOS Anosmie).
Conseiller et ancien Secrétaire Général de l’Association européenne ECRO (European Chemoreception Research Organization).
Membre de l’Association Nez en Herbe pour promouvoir l’éducation de l’odorat.


Le système olfactif travaille, d’une façon plus ou moins consciente, pour procurer au cerveau une information sensorielle irremplaçable pour adapter notre comportement. Sa très grande sensibilité et ses capacités d’analyse prodigieuse jouent un rôle primordial pour analyser le monde des molécules odorantes présentes dans l’air inspiré ou provenant de la cavité buccale lors de l’alimentation.

Un odorat fonctionnel nécessite que les molécules odorantes parviennent au niveau des neurones récepteurs de l’épithélium olfactif qui recouvre la partie la plus haute des cavités nasales. Les neurones olfactifs doivent être fonctionnels et transmettent l’information nerveuse aux bulbes olfactifs. Ces bulbes olfactifs, véritable centrales de mise en forme l’information olfactive, doivent être pleinement fonctionnels et doivent pouvoir transmettre l’information  à des zones cérébrales dédicacées (cortex olfactif primaire, amygdale, hippocampe, cortex orbitofrontal). C’est la mise en jeu de l’ensemble de ces réseaux cérébraux qui permet de transformer l’information portée par les molécules odorantes en un percept, l’odeur, et d’intégrer ce percept aux autres informations sensorielles et cognitives pour adapter notre comportement.

Malheureusement un certain nombre de pathologies peuvent perturber ce fonctionnement cohérent et  conduire à une diminution importante de la sensibilité olfactive (hyposmie sévère) voire à une absence totale de sensations olfactives (anosmie). Dans cet exposé, nous décrirons les pathologies principales conduisant à une perte de l’odorat (attaque virale, inflammation des fentes olfactives, trauma crânien etc.).

La disparition des sensations olfactives est vécue comme un drame chez la plupart des patients. Les répercussions psychologiques et nutritionnelles sont très importantes d’autant plus que ces patients souffrent d’un sentiment d’incompréhension des autres. L’anosmie n’est pas considérée officiellement comme un handicap ! Nous montreront comment, à travers diverses approches, nous essayons d’apporter un soutien aux anosmiques en France à travers l’Association AFAA SOS-ANOSMIE.

Quid de l’avenir ?
D’un point de vue médical, les solutions thérapeutiques sont encore très limitées et dépendent de l’origine du trouble. Dans certains cas, une rémission partielle peut être observée soit spontanément, soit à la suite de protocoles expérimentaux dédicacés, mais le nombre d’études est encore trop restreint pour permettre une généralisation.
Le développement de « nez » artificiels de substitution, basés sur divers capteurs et algorithmes d’apprentissage, sont un réel espoir pour pallier à l’absence d’odorat de ces patients. Ils peuvent être d’un grand secours pour réduire le sentiment d’insécurité lié à l’anosmie (odeur corporelle, gaz, brûlé …). Cependant les recherches doivent encore beaucoup progresser pour pouvoir mimer la sensibilité et le pouvoir de discrimination inouï de l’odorat et réduire les coûts à un niveau abordable. Trouver des solutions alternatives pour aider les patients privés d’odorat à surmonter leur handicap est donc un vaste chantier pour lequel la créativité technique aura tout loisir de s’exprimer.

 

"On peut aussi construire quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin."

                                                                                                         J. W. von Goethe

(téléphone /  Répondeur )

Nous vous rappelons selon vos disponibilités

© 2015 Créé par Beniat pour A.F.A.A. SOS-ANOSMIE.