Le mot du président.
02 août 2021
Bernard PERROUD _ AFAA SOS-ANOSMIE.jpg

Vers une dissolution de l'association ?

Bonjour à toutes et à tous !

Chers amis,

 

Je vous informe que pour des raisons personnelles, je ne suis plus en mesure d’exercer mon rôle de président de l’association AFAA SOS-ANOSMIE et de mener à bien notre mission.

 

La vie nous contraint parfois à faire des choix et j’ai du faire les miens après une longue réflexion.

Je présenterais donc ma démission aux adhérents d’ici à la fin de l’année 2021.

 

Un “combat” mené depuis 2007 contre l’adversité à laquelle nous devons encore faire face.

En 2013 j’ai commencé à écrire sur l’anosmie, à la recherche de quelqu’un qui pourrait me répondre… Et ce fut le cas dès 2014 avec le lancement de mon blog SOS-ANOSMIE.

 

Son succès de l’époque et les rencontres engendrées, m’ont incité à créer l’association AFAA SOS-ANOSMIE en juillet 2015. Anosmique depuis près de 15 ans, cela fait plus de 8 ans que j’ai commencé à travailler sur ce sujet.

 

Depuis nous n’avons cessé de décrire l’anosmie, ce handicap invisible. 

Grace à l’implication et la bienveillance du DR Didier Trotier, nous avons eu la chance d’avoir accès à des connaissances scientifiques qui jusque là étaient restées inabordables.

 

Dans le désert que constitue l’anosmie, des chemins ont été tracés, des lumières ont été apportées, des rencontres ont eu lieues et des échanges très constructifs ont pu se mettre en place.

 

Ce fut une tache ardue, croyez-moi… 

 

Aujourd’hui, force est de constater que l’association toute entière repose encore sur ma seule personne, et que les coups de mains proposés ici et là sont très difficiles à orchestrer et insuffisants.

 

Alors pourquoi attendre pour démissionner ?

Tout simplement pour laisser le temps aux adhérents et à d’éventuels “repreneurs” de se manifester.

 

Parce que seul et sans bénévoles réellement impliqués, ma démission signifie tout simplement la dissolution de l’association AFAA SOS-ANOSMIE, qui aura vécu 6 ans et sera morte trop jeune…

 

Bien entendu et si tel était le cas, je resterai à la disposition des volontaires pour leur transmettre les clés de l’association et les soutenir dans cette tâche et leurs nouvelles fonctions.

Je vous invite dès maintenant à me contacter sur la boite mail de l’association.

 

Un bilan sera édité à l’attention de tous et les démarches administratives effectuées selon les lois en vigueur.

Compte tenu de cette situation, l'association ne prendra plus aucune adhésion jusqu'à la résolution du problème ou jusqu'à la dissolution.

 

La pandémie que nous vivons maintenant depuis plusieurs mois à permis au monde entier de connaître le mot anosmie. La société commence petit à petit à réaliser que l’on puisse perdre l’odorat et des protocoles de rééducation de l’odorat commencent à voir le jour. 

 

Je mesure à quel point il est difficile de quitter une aventure comme celle-ci…

Mais je le fais le coeur léger, avec la sensation d’avoir fait ce que j’avais à faire. La certitude d’avoir pu aider et le constat de m’être reconstruit.

 

Je continuerai sans doute ce combat mais d’une manière différente et mieux adaptée à ma nouvelle vie.

 

Merci à toutes celles et ceux qui m’ont apportés leurs soutiens et le réconfort d’un peu de chaleur humaine dont j’ai eu tant besoin.

Je vous souhaite bien amicalement le meilleur, 

Anosmiquement vôtre,

Bernard PERROUD.

😃